Marino FICOLA

Né à Deruta en 1969 où il vit et travaille, déjà maître de l’art, en 1993, il a obtenu le diplômé de sculpteur de l’Académie des Beaux-Arts « Pietro Vannucci » de Pérouse sous la direction du maître Eduardo Abbozzo.  En 1992 il est collaborateur de théâtre « La MaMa Umbria international » de Spoleto, dirigé par l’américain Ellen Stewart, alors que pour quelques années, il a été assistant de la sculptrice Beverly Pepper. Cette expérience lui a permis de vivre pendant une longue période à New York et d’entrer en contact avec les différents et difficiles réalités artistiques de la métropole. De retour en Italie, il a collaboré avec Bruno
Ceccobelli; avec d’autres artistes de Perugia, il a fondé l’Association culturelle Iride.
En 1997, il est devenu membre de CLS (Ceramica Libera Sperimentale Deruta), établie par la volonté des jeunes artistes de Deruta, mais il a bientôt inclus un grand groupe d’artistes de différentes parties du monde. L’objectif est d’être en mesure d’atteindre un langage expressif exempt de normes traditionnelles, tout en reconnaissant leur importance historique. En 1999, il a créé le Manifeste
du festival d’été de Spoleto dans le domaine des événements artistiques et culturels de Spoleto promu par L’association MaMa Umbria International.
En 2001, il a été le protagoniste de la vidéo Madre Terra, réalisé par Marco Agostinelli et produit par Maloch Rosso Productions de New York. En 2002, il a participé à la quatrième édition de Viaggiatori sulla Flaminia, à la GCAM de Spoleto.
Avec un de ses travails, il est représenté dans le Musée régional de la céramique de Deruta, dans la section contemporaine. L’installation « Angelo Blu » est présent dans le Museo de los Ángeles de Arte Contemporanea de Ségovie en Espagne, réalisé par Lucia Bosè. En 2005, il expose à la Faculté d’Architecture de Palerme pour le concours Homus Urbanus. En 2006, il a gagné le prix pour le concours de sculpture Vento d’Avanguardia. En Septembre 2008, il a été appelé à participer au collective d’art céramique « Concretamente », tenu au Palazzo Venezia à Rome, et en Octobre de la même année, il expose à Paris
dans l’exposition Art Contemporain, Dialogue & Europe.
Dans la même année, il expose pour AICC (Associazione Italiana Città della Ceramic) au Musée International de la Céramique de Faenza, et il a participé à une exposition de groupe tenue à Paris à la Galerie d’art Deburaux Aponem.
Il a pris part à Gubbio à l’exposition « Omaggio ad Alan Caige Smith », édité par Ettore Sannipoli au Museo Civico della Città.
Il est du 2010, le succès de Evolution Art Revolution, événement parrainé par UNESCO de Paris (Selective Art) à Gdansk (Museo Nazionale).
Du 4 Décembre 2010 au 19 Janvier 2011 a été tenue au au Palazzo Morelli Fine Art de Todi, l’exposition de l’artiste intitulé « Periferie Estreme », organisée par le critique américain Alan Jones.
En Juin 2011, il a été invité à exposer dans le pavillon Umbria de la 54e Biennale dell’Arte di Venezia; situé au Palazzo Collicola à Spoleto et édité par Vittorio Sgarbi et Gianluca Martiens.
Du 16 Juillet au 21 Août 2011, une nouvelle exposition intitulé «ICE Glaciazioni contemporanee » est logé au château Aragonese de Otranto, promu par Sistema Museo en collaboration avec la galerie Palazzo Morelli Fine Art.